2022: l’année des noces à Sept-Îles, témoigne Mike Ouellet

Certaines noces ont été reportées en 2020, puis en 2021 et seront célébrées en 2022. (photo: pixabay)

Plusieurs couples ont reporté leurs mariages lors des saisons estivales 2020 et 2021 en raison des mesures restrictives de la pandémie. Le plus grand organisateur de noces de Sept-Îles, Mike Ouellet de Disco Flash et du Centre des congrès, entrevoit un été festif avec le retour des mariages et de plusieurs festivals.

Ce sont 85% des gens qui avaient réservé des salles ou des chapiteaux qui ont annulé à l’été 2020 après les premières vagues de COVID-19. Les restrictions sanitaires de 2021 ont aussi limité les réservations et entraîné 70% de reports. L’été touristique a été agréable, mais sans grands rassemblements planifiés à l’avance.

«Mais là, ça va se marier cet été, déclare Mike Ouellet. Tout semble de retour à la normal. Les gens n’y croit pas encore, mais même les masques et le passeport vaccinal sont appelés à disparaître avant la belle saison», remarque le propriétaire du Centre des congrès de Sept-Îles et de Disco Flash.

Plusieurs organisateurs de festivals qui n’ont pas eu lieu depuis deux ans sur le territoire de Chutes-aux-Outardes à Natashquan, ont réservé des chapiteaux et des équipements de sonorisation pour l’été qui s’en vient. Les salles de noces sont déjà toutes réservées pour les samedis de juillet et d’août.

La première noce de 2022 a lieu cette fin de semaine au Centre des congrès de Sept-Îles, même si jusqu’à la mi-mars, les salles ne peuvent être occupées qu’à 50%.

Mike Ouellet va apprécier le retour à la normale après deux ans de yoyo à ne pas toujours savoir quoi répondre aux clients qui souhaitent réserver à l’avance pour une fête familiale ou un événement communautaire. Encore aujourd’hui, on ne peut pas faire de promesse sur les restrictions qui encore seront levées dans deux mois.

Lire aussi: Une pleine salle pour le spectacle «Un cadeau du ciel» planifié avant son décès par Ginette Quessy