25e anniversaire du référendum : Marilène Gill votait pour la première fois

«Vive l’indépendance du Québec», clame encore la députée Gill dans un communiqué aujourd’hui, 25 ans après le deuxième référendum qui lui a permis de voter pour la première fois. Comme 49,9% des Québécois Marilène Gill a dit oui. Elle croit que la cause du mouvement souverainiste est loin d’être perdue.

La députée de Manicouagan estime qu’il faut d’abord démontrer la viabilité d’un Québec prospère et écologique. «La jeunesse énergique du nouveau chef du Bloc Québécois, le nationalisme affirmé du gouvernement de la CAQ, la forte présence de députée souverainiste à Ottawa et les agressions répétées du fédéral contre le Québec, plantent le décor pour la marche du Québec vers l’indépendance», affirme Marilène Gill.

La culture, la langue et les valeurs qui distinguent le Québec en Amérique du Nord méritent de s’épanouir en toute liberté, proclame la députée du Bloc Québécois sur la Côte-Nord.