À Sept-Îles-Uashat et Port-Cartier : le Blackout du 24 décembre

La Ville de Sept-Îles a des airs apocalyptiques. Il ne reste que quelques quartiers avec de la lumière (Photo Benjamin Ducormait - macotenord.com)

Sur les 18 511 foyers de la MRC de Sept-Rivières, 16761 n’avaient plus d’électricité dans le bilan d’Hydro-Québec de 5h ce samedi 24 décembre.

Le réveil n’a pas vraiment des allures de réveillon de Noël ce matin mais plutôt d’un lendemain de veille qui a mal tourné. Il faut dire que ce que craignaient les autorités est arrivé. Les villes de Sept-Îles et de Port-Cartier sont plongés presque totalement dans le noir, à la Veille de Noël.

On estime à plus de 85% le pourcentage de Septiliens qui n’ont plus d’électricité. Du côté de Port-Cartier, c’est 100% de la population. Enfin, pour Uashat mak Mani-utenam, la tempête a débranché environ 95% des résidents.

Sur la carte Hydro-Québec, on voit clairement que la majeure partie du centre ville de Sept-Îles n’a plus d’électricité.

La situation s’est améliorée en Haute-Côte-Nord et dans Manicouagan mais plusieurs milliers de Nords-Côtiers demeurent sans électricité à l’échelle de la région.

Légère amélioration à l’échelle de la province

C’est encore un peu plus de 350 000 foyers qui sont privés d’électricité partout au Québec. Avec 31.000 clients sur 48.000 touchés, la Côte-Nord est la région la plus impactée en proportion de foyers. Quant au nombre de clients dans le noir, c’est la Capitale Nationale qui demeure la plus touchée avec 85.000 clients sans courant, pour certains depuis presque 24h.

Des dégats par centaine

À Sept-Îles et Port-Cartier, il est encore trop tôt pour faire le bilan des conséquences de cette tempête. Plusieurs toitures ont été arrachées dans la nuit et des résidents ont dû être évacués. Des rues sont également dangereuses en raison des fils électriques qui sont au sol.

Détails à venir.