Air Canada devra enfin ouvrir ses livres pour expliquer pourquoi le billet d’avion coûte cher selon Russel Tremblay

Lors d’une entrevue à la radio Plaisir 94,1, le directeur général de Développement Économique Sept-Îles, Russel Tremblay, s’est dit être heureux de l’annonce du Plan québécois de transport aérien régional, car il suppose que les compagnies aériennes devront désormais sortir leurs livres pour décrire plus clairement les raisons qui les poussent à hausser un prix pour un billet d’avion.

Le gouvernement deviendra donc un régulateur au niveau du prix, cela est un élément majeur selon Russel Tremblay. Les compagnies aériennes devront donner l’heure juste sur la facture.

« S’ils font de l’argent à 500$, pourquoi qu’ils chargeraient 1200$ aller-retour, c’est un écrémage de marché et là on va être capable de le prouver. Dans le passé on le disait, on le soupçonnait, mais on n’était pas capable de le prouver. Les gens du gouvernement vont avoir cela entre les mains et dire, pourquoi on charge 4 ou 5 fois le prix du prix réel du billet, cela commence à être malaisant. », explique monsieur Tremblay.

Entrevue avec le directeur général de Développement Économique Sept-Îles, Russel Tremblay.

L’aéroport de Sept-Îles est le troisième en importance au Québec, 190 000 passagers sont débarqués à cet aéroport en 2019.  Il est donc important de lever le voile sur cette question des prix selon le directeur général de Développement Économique Sept-Îles.