Ajout de l’aluminium à la liste des minéraux critiques et stratégiques du Québec : une bonne nouvelle pour la Côte-Nord

Les alumineries de la Côte-Nord voient leur produit inscrit à la liste des MCS du Québec. (photo Courtoisie Aluminerie Alouette)

L’Association de l’aluminium du Canada se réjouit de l’ajout du métal argenté à la liste des minéraux critiques et stratégiques du Québec. Cette décision du gouvernement arrive à un bon moment. Les alumineries comme celles de Sept-Îles et Baie-Comeau joueront un rôle majeur dans la décarbonation de l’économie, croit-on à l’Association.

Le Québec produit 75 % de l’aluminium primaire de l’Amérique du Nord. « De la production d’énergie renouvelable à partir de panneaux solaires en passant par les lignes de transmission, jusqu’aux batteries et véhicules électriques, l’aluminium québécois à faible empreinte carbone est incontournable », déclare le président et chef de la direction de l’AAC Jean Simard.

L’aluminium est déjà inscrit sur la liste des minéraux critiques des États-Unis, du Canada et plus récemment de l’Europe. Le Canada produit plus de 80 % du métal primaire de l’Amérique du Nord. C’est aussi la plus grande source de production de métal à faible empreinte carbone à partir d’une démocratie.