Alouette se défend de « respecter largement toutes les normes en vigueur »

L'aluminerie Alouette de Pointe-Noire Sept-Îles

L’Aluminerie Alouette prétend que son nom ne devrait pas se retrouver parmi les 89 entreprises polluantes qui ont demandé à Québec une autorisation pour déroger à la loi.

La compagnie possédant la plus grosse aluminerie des Amériques à Sept-Îles explique par voie de communiqué respecter toutes les normes environnementales en vigueur. 

L’entreprise fait référence au document du Ministère de l’Environnement et de la Lutte aux Changements climatiques dévoilant la liste des 89 entreprises du Québec qui ont des attestations d’assainissement leur permettant d’avoir une dérogation à la législation environnementale.

Lire aussi : 8 compagnies peuvent dépasser la norme de pollution sur la Côte-Nord

Pour l’entreprise, ces attestations ne sont pas synonymes de pollution et ne comporte pas de passe-droit « Aucune clause grand-père ou assouplissement n’y sont présents. Aluminerie Alouette est parmi les plus vertes au monde dans son domaine et respecte largement toutes les normes en vigueur. »

Le détail par entreprise des attestations d’assouplissement n’a pas encore été révélé par le ministère.