Aluminerie Alouette: plus productive, toujours responsable

L'aluminium de Sept-Îles et du Québec est le plus vert au monde et Québec veut que ça se sache.

Les résultats du plus récent rapport de développement durable d’Aluminerie Alouette sont probants. Malgré le contexte pandémique, l’année 2020 aura été celle de plusieurs records.

La grande famille Alouette s’est mobilisée en 2020 pour une production de plus de 620 000 tonnes d’aluminium, tout en veillant au plus grand respect des communautés et de l’environnement, précise le rapport. La pandémie de COVID-19 a ébranlé la bourse des métaux de Londres où se transige l’aluminium. Contre vents et marées, la situation s’est améliorée en deuxième moitié d’année, mais l’incertitude demeure alors que le prix est volatil.

Aluminerie verte

Alouette demeure l’une des alumineries les plus vertes au monde. «Nos performances témoignent de la rigueur avec laquelle des femmes et des hommes passionnés produisent un aluminium de qualité, jour après jour», commente le président et chef de la direction Claude Gosselin.

En matière environnementale, l’aluminerie de Pointe-Noire recycle ou valorise à l’intérieur même de ses opérations plus de 80 % des matières générées. Aluminerie Alouette poursuit aussi ses investissements dans la conversion des fours à cuisson d’anode au gaz naturel plutôt qu’au mazout. À terme, celui-ci permettra de diminuer de 30 % les émissions de gaz à effet de serre liées aux combustibles de cuisson des anodes.

Renouvellement de la main-d’oeuvre

L’entreprise se montre aussi fière du bilan en santé-sécurité. Elle a diminué de près de 20 % la fréquence de ses blessures totales. Actuellement, Alouette fait face un défi de taille, soit le renouvellement d’une partie importante de sa main-d’œuvre au cours des prochaines années. Déjà en 2020, près de 70 nouveaux employés ont rejoint les rangs de l’aluminerie auxquels s’ajoutent une soixantaine depuis le début de 2021.

En 2020, plus de 112 millions de dollars en biens et services ont tout de même été acquis chez les fournisseurs de la MRC de Sept-Rivières. Alouette n’a pas ralenti ses investissements dans le milieu. Principalement à Sept-Îles, Port-Cartier, Uashat mak Mani-utenam, près d’un demi-million de dollars ont été octroyés aux organismes communautaires, culturels, éducatifs et sportifs.