Appel à la vigilance « sans électricité, ce n’est pas le temps de vous intoxiquer »

Des appareils permettent de détecter le problème de monoxyde de carbone

Alors que le Blackout du 24 décembre se prolonge pour Noël, vous êtes nombreux à utiliser des chauffages d’appoint à combustible. En plus du danger d’incendie, ces appareils peuvent vous intoxiquer au monoxyde de carbone. Même chose pour votre réfrigérateur qui est à l’arrêt depuis de nombreuses heures.

Les Services de sécurité incendie font appel à la prudence, alors qu’ils sont déjà très occupés à sécuriser tout ce qui a été endommagé par la tempête.

De nombreux habitants ont redémarré leur foyer pour réchauffer leur maison. Il faut se montrer très prudent pour ne pas créer de suraccident. 

« L’important est de ventiler le plus possible », indique le Directeur général de la Ville de Sept-Îles, Patrick Gwilliam.

« On est mieux de faire rentrer un peu de froid, que de s’intoxiquer », ajoute le DG. Le monoxyde de carbone est en effet un gaz inodore et incolore, qui est mortel. 

Trier mon frigo

Pour une panne de courant qui dure plus de 6h, il y a un risque si vous avez laisser vos aliments au réfrigérateur. Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec indique que le thermomètre est l’outil idéal et indispensable pour vérifier la température dans votre réfrigérateur.

La nourriture peut rester plus de 6h dans votre réfrigérateur sans électricité si celui-ci est plein pour mieux garder le froid. Il faut éviter d’ouvrir la porte, le plus possible.  

Quoi garder, quoi jeter

Pour toute panne de plus de six heures, un tri des aliments s’impose lorsque le courant revient :

Pour l’ensemble des conseils :

Lire aussi – Le centre d’hébergement temporaire au Centre socio-récréatif désormais 24h/24 alors que la moitié de Sept-Îles passe Noël dans le noir