Appel aux dons pour accueillir deux familles ukrainiennes en Basse-Côte-Nord

Une campagne de sociofinancement a été lancée pour permettre l’accueil de deux familles d’origine ukrainienne avec des enfants dans la communauté de Tête-à-la-Baleine. Le comité des loisirs du village cherche à lever des fonds pour payer le trajet de 1500 kilomètres entre Montréal et la Basse-Côte-Nord. 

Les deux familles devraient arriver au Québec d’ici à la fin de l’été, idéalement au mois d’août si la levée de fonds est suffisante. Les familles ont fait une demande pour que le programme 4Ukraine finance le voyage entre la Pologne, où sont réfugiées les familles, et Montréal.

L’aide du public est surtout nécessaire pour financer le trajet de 1500 kilomètres qui sépare Montréal de Tête-à-la-Baleine avec une partie en avion ou en bateau. L’objectif est de recueillir 6500 $, dont le surplus servira à équiper les familles pour l’hiver et à acheter des jouets pour les enfants. 

Ivonne Fuentes, elle-même immigrante, est à l’origine de l’idée. Originaire du Mexique, elle a été accueillie dans la communauté en 2017 et n’y partirait pour rien au monde. « C’est un défi de les accueillir mais la vie y est plus simple à plusieurs égards ».

L’endroit idéal 

Bien que la logistique soit compliquée, Tête-à-la-Baleine dispose de tout ce qu’il faut pour accueillir ces familles : « on a tous les services, l’école et le programme de francisation parfait pour qu’ils apprennent la langue comme moi », explique Ivonne Fuentes, qui ne parlait pas non plus le français à son arrivée au Québec. 

Les deux familles ont un total de 7 enfants. Ivonne Fuentes travaille dans l’école du village en tant que technicienne de loisirs et le voit comme une aubaine qui permettra d’empêcher tout risque de fermeture pour plusieurs années. 

Des mois de travail

Le Comité de Loisir travaille sur cette arrivée depuis plusieurs mois. La municipalité Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent, le Centre alpha LIRA à Sept-Îles et le Ministère de l’immigration ont chacun apporté leur expertise pour les aider à mener à bien l’accueil.

La première famille devrait arriver fin août, la seconde est attendue quelques semaines plus tard car elle n’a pas reçu encore tous les documents d’immigration. Les dons pour la levée de fonds peuvent se faire sur GoFundMe ici.