Après un taux de 98% de traversées effectuées en 2023, le F.-A. Gauthier est en pleine santé pour le temps des fêtes

Le traversier F-A-Gauthier

La fiabilité est de retour pour le service de la Société des Traversiers du Québec Godbout-Matane-Baie-Comeau. La saga du F-A-Gauthier semble bien derrière, avec 98% des traversées prévues à l’horaire de 2023 réalisées sans faille. «Maintenant on est satisfait du navire et la clientèle aussi», déclare le porte-parole de la STQ.  

«On n’est pas à l’abri d’un bris. Ce qui s’est passé dans les dernières années avec les propulseurs, c’est maintenant contrôlé», explique le conseiller aux communications de la STQ Bruno Verreault. «On comprend mieux notre navire et on l’ajuste correctement.»  

Fini les déboires

Les résultats sont réjouissants pour la Société, qui a géré une véritable crise lors de la série de bris. L’année de rodage du traversier construit en Italie en 2013-14 et celles qui ont suivi a été marquée par une série d’annulations d’abord à cause du F-A-Gauthier, puis par ses navires de remplacement.

Aujourd’hui, le traversier basé à Matane est plus prévisible et stable. «Tout le monde en est content! On est très soulagé. Ce qui c’est produit a été un grand défi pour nous», admet Monsieur Verreault.

Traversiers achalandés à Noël

Les traversées du nord vers le sud à bord du F.-A.-Gauthier d’ici Noël sont presque complètes. Beaucoup de voyageurs ont réservé les places pour le retour de Matane vers la Côte-Nord après le Jour de l’An. La direction évalue la possibilité d’ajouter des traversées supplémentaires. Il s’agit d’une période très achalandée pour la Société des traversiers du Québec.

Bruno Verreault assure que les problèmes de manque de personnel qui ont affecté la fréquence des traversées entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine se sont réglés à la mi-décembre. Les deux bateaux ont repris le service aux 20 minutes pour la traverse du Saguenay pour la période des fêtes.

Entrevue avec Bruno Verreault, conseiller en communication Société des Traversiers du Québec

La STQ a lancé cette semaine une consultation par sondage auprès des gens de la Basse-Côte-Nord pour une évaluation de la desserte maritime effectuée par le navire Bella Desgagnés de la compagnie Relais Nordik. Le contrat arrive à terme après 13 ans d’opération. Toutes les suggestions sont bienvenues, affirme le porte-parole de la STQ Bruno Verreault. «Le but est d’optimiser le nouveau contrat.»

Lire aussi : La Société des traversiers évalue le service de desserte maritime d’Anticosti et de la Basse-Côte par Relais Nordik