ArcelorMittal envisage de vendre une partie de ses actifs sur la Côte-Nord

ArcelorMittal Mines Canada pourrait ventre son chemin de fer de 420 km entre Port-Cartier et Fermont

Arcelor Mittal envisage de vendre des actifs sur la Côte-Nord, comme le chemin de fer qui relie Port-Cartier et Fermont. Selon le journal Financial Times, Tata Steel chercherait aussi un acheteur pour son complexe minier de Schefferville.

La multinationale ArcelorMittal souhaiterait concentrer ses activités en Europe et réduire sa dette. Elle profiterait d’un contexte favorable pour vendre une partie de ses actifs ou s’associer à un partenaire, évalue l’expert en Mines et Métaux chez Desjardins Ressources naturelles Côte-Nord Steeve Chapados.

Steeve Chapados directeur Desjardins Ressources naturelles Côte-Nord

ArcelorMittal est confronté à une surproduction d’acier subventionné en Chine. La société ayant son siège social au Luxembourg pourrait vendre des parts dans sa filiale canadienne. Seuls les grands joueurs de l’industrie mondiale comme Rio Tinto, Vales et BHB pourraient s’associer ou acheter Arcelor Mittal Canada.

Entrevue complète avec Steeve Chapados, expert en Mines et Métaux et directeur général de Desjardins Ressources naturelles Côte-Nord