ArcelorMittal refuse de réagir à la contestation de l’évaluation foncière de ses installations de Port-Cartier

L'usine de boulette de fer de Port-Cartier. (Photo : ArcelorMittal mines Canada 2013)

Le directeur général aux relations publiques & affaires gouvernementales chez ArcelorMittal, Nicolas Dalmau, répond par courriel, en une phrase, que “[l’entreprise] n’a pas de commentaire à formuler à l’égard de ce dossier”.

Pendant plusieurs semaines, Arsenal Média a tenté d’en savoir plus sur la position actuelle d’ArcelorMittal, sans succès.

Rappelons que le maire de Port-Cartier, Alain Thibault, a demandé publiquement aux responsables de la compagnie minière de proposer une entente à la ville.

La contestation des installations port-cartoises d’ArcelorMittal représente une perte annuelle de 1,4 M$ pour la petite municipalité.