Attention aux cervidés près des routes de la Côte-Nord, prévient Transports Québec

(photo Fédération de la faune)

La Direction Côte-Nord de Transports Québec constate encore ce printemps une présence accrue d’orignaux aux abords des routes de la région. Le secteur de la péninsule Manicouagan est particulièrement à surveiller.

Le ministère des Transports observe un plus grand flux de cervidés entre Pointe-Lebel et Pointe-aux-Outardes. «Ces animaux sont chez eux», rappelle la porte-parole de la Direction régionale, Sarah Gaudreault. Ce sont les usagers de la route qui doivent faire preuve de vigilance.

Les risques sont présents sur tout le territoire nord-côtier. La présence d’orignaux sur la route ou sur l’accotement constitue une distraction qui peut nuire à la conduite en toute sécurité. Les automobilistes sont invités à être particulièrement prudents à l’aube, au crépuscule et en période d’obscurité, c’est la période où le risque de collision avec un animal est la plus élevée. L’orignal est nerveux et imprévisible lorsqu’il est surpris par un véhicule.

Il faut éviter les manœuvres brusques. Il se produit 8500 accidents routiers par année avec la grande faune au Québec.