Baisse de population sur la Côte-Nord : « la région a été abandonnée »

Le maire de Baie-Comeau Yves Montigny est catégorique : le dernier gouvernement libéral a abandonné la Côte-Nord. C’est ce qui expliquerait selon lui la baisse importante de population de la région depuis plusieurs années.

Selon les statistiques publiées hier dans le dernier panorama des régions du Québec de l’Institut de la Statistique du Québec, les chiffres démontrent que la région est passée de 96 561 habitants en 2006 à 91 213 en 2018. La Côte-Nord est la seule région du Québec à connaître une baisse de population aussi importante. La demande du maire Montigny est donc claire : « Il faut mettre en place des mesures urgentes pour freiner la décroissance de la population », croit-il. Ces mesures doivent concerner entre autres la création d’emplois et la fin de l’isolement de la région.

Le maire de Baie-Comeau a senti que le dernier gouvernement provincial n’a tout simplement pas écouté les demandes constantes des élus de la région concernant cet enjeu. « Pendant que les libéraux étaient au pouvoir, il n’y avait pas de volonté de faire quoi que ce soi pour aider et écouter la Côte-Nord par rapport au problème de perte de population. Maintenant, on sent qu’il y a une écoute du nouveau gouvernement, mais le rattrapage est majeur », affirme le maire de Baie-Comeau.

Pour M. Montigny, la relance de la croissance de la population passe par les nombreux projets économiques auxquels les différents paliers de gouvernement doivent participer. « Je ne veux pas d’argent pour faire vivre la population. Je veux de l’argent pour stimuler des investissements privés sur le territoire, c’est ça qui va générer de la croissance économique sur le territoire », conclut le maire. Il croit que le gouvernement du Québec a le pouvoir de générer des créations d’emplois par centaine, s’il investit dans la région et met la main à la pâte.

Il croit que le gouvernement du Québec a le pouvoir de générer des créations d’emplois par centaine, s’il investit dans la région et met la main à la pâte.