Bedrock/Stelco choisit d’investir aux États-Unis plutôt qu’à l’usine de bouletage de Sept-Îles

Bedrock n'investira pas à Pointe-Noire.

Bedrock/Stelco a décidé d’investir au Minnesota pour s’approvisionner en boulettes de fer jusqu’en 2028. Elle abandonne donc l’idée d’une relance de l’ancienne usine de Cliff Mine Wabush à Pointe-Noire/Sept-Îles.

Stelco avait signé en février 2019 une entente avec le syndicat des Métallos à Sept-Îles en vue d’une relance à Pointe-Noire. Le fabricant d’acier de Hamilton en Ontario achètera plutôt 16 millions de tonnes de boulettes de fer par année de US Steel pour 100M$. La transaction représente une étape importante pour Stelco, affirme le PDG Alen Kestenbaum avec un approvisionnement à long terme garanti en minerai de fer de haute pureté.

Le marché de la boulette de fer est transformé par l’arrivée d’un nouveau produit moins coûteux pour la fabrication de l’acier. Ce changement compromet la faisabilité d’une relance de l’usine à Pointe-Noire et d’un projet d’agrandissement à l’usine d’ArcelorMittal à Port-Cartier, selon le directeur de Desjardins Ressources Naturelles Steeve Chapados.

Steeve Chapados, directeur Desjardins Ressources Naturelles

La prime pour la production de boulette de fer n’est plus au rendez-vous. Des entreprises comme Rio Tinto IOC ont ajusté leurs activités vers la vente de plus de concentré de fer et moins de boulette.