Bilan 2019: une conjoncture favorable à l’industrie du fer selon l’Association minière

La mission économique en Europe visait à faire connaître le potentiel du fer et du site de classe mondiale à Pointe-Noire.

Le secteur du fer a bien tiré son épingle du jeu au bilan de 2019, selon l’Association minière du Québec. Le prix du fer est demeuré stable, après une hausse en février. Le contexte a permis le maintien des investissements d’ArcelorMittal et Rio Tinto IOC, en plus de permettre à Minerai de fer Québec d’annoncer l’expansion de la mine du lac Bloom près de Fermont.

Les compagnies minières opérant au Québec réclament toujours un régime réglementaire plus favorable aux investissements et des politiques fiscales compétitives. La présidente et directrice générale de l’Association minière du Québec Josée Méthot dresse un bilan positif somme toute de 2019. Elle constate des signes encourageants pour 2020 avec le gouvernement de François Legault qui promet de réduire la lourdeur administrative du développement minier.

La PDG Josée Méthot croit en la réalisation de nouveaux projets miniers au Québec en 2020. Le communiqué de l’Association minière du Québec souligne les avancements du projet Mason Graphite à Baie-Comeau et de celui d’Arianne Ressource pour l’ouverture d’une mine d’apatite au lac à Paul, qui pourrait se réaliser avant celui de Mine Arnaud à Sept-Îles.