Bilan de la tempête | Les débordements côtiers qui étaient redoutés se sont produits

Les vagues sur le quai municipal de Port-Cartier témoignent de la puissance de la tempête (Photo courtoisie)

Les plus importants débordements ont été répertoriés pendant la tempête dans la nuit du 23 au 24 décembre mais se sont prolongés lors de la haute marée en après-midi du 24 décembre. Les secteurs fragiles de Sept-Îles et Port-Cartier n’ont pas été épargnés.

Maintenant que la tempête est passée et que l’électricité est pratiquement revenue partout, on commence à évaluer les dégâts dans les municipalités de la région.

Chalets inondés, roulottes détruites… Les secteurs de Pentecôte et de Pointe-Aux-Anglais ont été parmi les plus touchés par les débordements côtiers. Les images parlent d’elles-mêmes. Les vagues ont atteint plusieurs mètres de haut, même à Port-Cartier sur le Quai-Municipal. 

Les dommages sont nombreux et on va s’assurer de faire le tour de tous les propriétaires a rassuré en entrevue le maire de Port-Cartier, Alain Thibault :

Même constat à Sept-Îles

Plusieurs secteurs étaient surveillés du côté de la municipalité septilienne. Là aussi les dégâts sont multiples. À Clarke-City et Gallix, les images ont impressionné et de l’eau est rentrée dans certaines maisons. 

Vidéo courtoisie – Yassin Chikhrouhou

Dans le coin des plages, on a même vu des rues totalement inondées. Aucun secteur n’a été épargné selon le Directeur général Patrick Gwilliam :

Aucune maison évacuée

Quelques jours après la tempête, des résidents ont rapporté plusieurs dommages, notamment des inondations de sous-sol mais le directeur général de la Ville, Patrick Gwilliam, se rassure de ne pas avoir eu à évacuer de logement.