Bilan minier positif pour 2020 grâce à un prix du fer à plus de 150$US la tonne

Le fer qui transite par Sept-Îles et Port-Cartier se vend 263,10$ US la tonne un autre record

L’année 2020 aura apporté son lot de défi pour l’industrie minière québécoise. Le bilan est somme toute positif, surtout grâce à un bon prix sur les marchés mondiaux pour le fer de haute pureté qui transite par Port-Cartier et Sept-Îles.

Le prix du fer atteint des sommets qu’on n’a pas connus depuis une dizaine d’années. Ce matin le fer de la fosse du Labrador se vend 158,60$ US la tonne sur les marchés mondiaux. «Cela laisse présager un avenir prometteur pour le développement minier de la Côte-Nord », commente la PDG de l’Association minière du Québec Josée Méthot. Elle estime que l’annonce de la réalisation de la Phase II à la mine du lac Bloom par Champion Iron est la meilleure nouvelle économique de 2020 pour Sept-Îles et Fermont.

Le choc causé par la COVID en 2020 a permis de créer de la solidarité dans l’industrie minière, selon l’association qui regroupe les compagnies qui exploitent des mines au Québec. Le gouvernement a reconnu le côté essentiel de l’industrie. 

«Le secteur minier du Québec peut s’enorgueillir de s’en tirer sans trop d’égratignures de cette année de pandémie, grâce aux travailleurs et à des mesures sanitaires appliquées sans compromis, Il sera important de renverser la tendance à la baisse dans les investissements d’exploitation en 2021 pour garder une industrie minière prospère et pérenne», conclut la PDG de l’AMQ Josée Méthot