Camp de jour l 520 enfants accueillis à l’école Jean-Du-Nord

Le camp de jour de la ville de Sept-Îles a enfin pu ouvrir ses portes avec une semaine de retard en raison d’une éclosion de Covid-19. Pour la première fois, tous les enfants sont réunis dans la même école. 

Le défi était de taille : réunir tous les enfants de Sept-Îles et sa périphérie dans un même camp de jour. Cindy Hounsell, superviseur au service des loisirs ne rougit pas du résultat : « c’est nouveau pour tout le monde mais ça va bien pour l’instant ». Cette centralisation permet au personnel d’avoir accès à davantage de matériel à proximité mais aussi de faciliter l’organisation des moniteurs et leur coordination. 

C’est l’occasion pour se faire des nouveaux amis

Si la centralisation arrange bien l’organisation du camp de jour, Cindy Hounsell y voit un avantage pour les enfants : « ils se retrouvent mélangés avec d’autres jeunes qui ne viennent pas de leur même école, même s’il est trop tôt pour faire des conclusions, je pense que ça va plaire ». 

Un enjeu de mobilité avait été soulevé avec cette centralisation mais la ville a mis en place des autobus. Pour le premier jour, il y en avait deux bien remplis qui ont amené les enfants qui venaient de plus loin. 

Des mesures sanitaires strictes

Pour faire face à l’éclosion de Covid-19 survenue dans l’équipe de moniteurs, il a fallu mettre en place des mesures sanitaires. 

C’est donc le retour du port du masque en tout temps pour les moniteurs qui ont presque tous pu revenir à leur poste ce lundi matin. Le personnel veille aussi à la désinfection des surfaces et du matériel.