C’est un grand-duc qui veut s’alimenter en petits chiens à Gallix

La spécialiste du Centre d’interprétation des oiseaux de proie de Godbout Noémie Roy croit que c’est un grand-duc d’Amérique juvénile qui rôde à la noirceur à Gallix.

Une résidente de la rue Caron Andrée Girard est sortie sur son patio dimanche pour chasser un hibou, qui attaquait son chihuahua. L’oiseau s’en est pris à d’autres animaux domestiques dans le même secteur. 

Lire aussi : Un hibou s’attaque à des petits chiens à Gallix

Selon la spécialiste Noémie Roy, le grand-duc vit en général dans la région où il est né. L’hiver, il peut avoir faim, si les rongeurs, les lièvres ou les petites perdrix se font rares sur son territoire. Les petits chiens deviennent une proie intéressante pour ce prédateur nocturne opportuniste, dont les serres peuvent appliquer 300 livres de pression.

Le grand-duc d’Amérique est le hibou le plus répandu au Québec. La Côte-Nord abrite aussi des hiboux des marais, parfois des harfangs des neiges dans le Nord et des pygargues à tête blanche comme celui retrouvé en novembre à Plage Ferguson Sept-Îles.