Champion Iron annonce une production record au lac Bloom et une stratégie d’expansion

Minerai de fer Québec filiale de Champion Iron exploite la mine du la Bloom.

Champion Iron a décidé d’investir sur la Côte-Nord dans son projet carboneutre RDPB, qui vise à accélérer le virage vert de l’industrie de l’acier. Sa filiale Minerai de fer Québec a produit un record de quatre millions de tonnes métriques de fer de haute pureté à la mine du Lac Bloom pour le trimestre terminé le 31 décembre 2023.

Les exportations de minerai vendu au Port de Sept-Îles de l’entreprise ont aussi augmenté de 20% comparativement à l’année précédente. Le chef de la direction de Champion Iron David Cataford précise que le conseil d’administration met en œuvre une stratégie d’expansion. Le projet de réduction directe pour bouletage (RDPB) devrait être finalisé à la fin de 2025.

De grandes ambitions

La compagnie a dépensé jusqu’à maintenant 60M$ dans son initiative RDPB, qui nécessitera au total un investissement évalué à 471M$. Champion Iron a les moyens de ses ambitions. Elle dispose de liquidité totalisant 937M$.

La minière dévoile aussi des résultats positifs pour son étude de faisabilité du projet de mine de fer Kami, un gisement situé entre Fermont et Labrador City. L’étude évalue à plus de 3 milliards de dollars la construction d’installations minières et de traitement pour produire du minerai de fer de qualité réduction directe sur le site Kami.

Elle fait état d’une durée de vie de 25 ans pour la mine. La période de construction du projet est estimée à 48 mois suivant une décision finale d’investissement.

Trimestre record

La production à la mine du Lac Bloom a atteint au cours des derniers mois sa capacité nominale récemment accrue, souligne le chef de direction David Cataford. Elle a augmenté de 17 % comparativement au trimestre précédent et de 36 % par rapport à la même période l’an dernier. Le prix de vente du minerai de fer à 144$ US la tonne en moyenne représentait une hausse de 15% sur le trimestre précédent.

Les profits sont au rendez-vous pour Minerai de fer Québec, qui progresse aussi avec son étude, en partenariat avec un grand aciériste international, en vue de remettre en service l’usine de bouletage de minerai de fer de Pointe-Noire à Sept-Îles afin de produire des boulettes destinées à la RD. Elle devrait être complétée sous peu.