Champion Iron veut que le fer de la Côte-Nord s’ajoute à la liste des minéraux critiques et stratégiques

Le minerai de fer de haute pureté de la Côte-Nord et du Labrador qui transite quotidiennement par les ports de Sept-Îles et Port-Cartier, devrait-il s'ajouter à la liste des minéraux critiques et stratégiques? (Photo Jean St-Pierre, Macotenerd.com)

Après avoir complété en 2022 les investissements de 1,6 milliards de dollars pour la mise en opération de la Phase II à la mine de fer du lac Bloom, Champion Iron apprécierait en 2023 de voir le fer de la fosse du Labrador se classer parmi les minéraux critiques et stratégiques au Québec et au Canada. Le président et chef de direction de Champion David Cataford ne veut pas de privilèges ou de subventions, mais simplement une reconnaissance logique du fer qui va contribuer à produire de l’acier vert à l’échelle mondiale.

Ces listes regroupent 22 minéraux pour le Québec et 31 dans la nouvelle stratégie du gouvernement du Canada, dont le titane et le terres rares mais pas le fer de très haute pureté disponible à Fermont et au Labrador. Ce fer facilement nettoyable de ses contaminants peu devenir un des matériaux les plus purs de la planète, explique David Cataford.

Extrait entrevue avec David Cataford de Champion Iron

Champion Iron a déjà deux grandes usines de concassage du minerai près de Fermont. Elle projette une troisième usine pour augmenter la pureté jusqu’à près de 69%. L’inscription du fer de haute pureté dans les listes de minéraux critiques favoriserait des investissements à Pointe-Noire-Sept-Îles par Champion, mais aussi à Port-Cartier par ArcelorMittal.

Entrevue avec David Cataford président et chef de direction Champion Iron