Cruauté animale | Des accusations criminelles seraient à venir

La Protection de la faune du Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs confirme faire enquête en lien avec un événement de cruauté animal dans lequel un bébé orignal a été happé par une camionnette près de Sept-Îles.

Dans un échange de courriel avec Arsenal Media, un porte-parole de l’organisme confirme que des agents de protection de la faune du Québec du bureau de Sept-Îles se sont rendus sur les lieux en compagnie d’agents de la Sureté du Québec aujourd’hui.

L’individu au volant du véhicule a été rencontré et pourrait faire face à des accusations criminelles. Son véhicule a été saisi en tant que bien infractionnel.

À ce stade-ci de l’enquête, le ministère évoque une possible accusation pour avoir tué du gros gibier avec un véhicule. Ce type d’infraction est passible d’une amende de plus de 2500 dollars, pour une première offense, par chef d’infraction.

Également, des accusations de cruauté envers des animaux pourraient être déposées par la Sureté du Québec. C’est le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) qui tranchera indique la SQ ce jeudi. Le dossier doit lui être transmis pour décider si des accusations sont portées à l’encontre de l’homme.

Par voie de communiqué, le conseil ITUM a tenu à réagir et dénoncer vigoureusement les gestes commis par le conducteur. Les élus d’ITUM affirment avoir été bouleversés par les gestes qu’ils jugent unanimement d’une grande cruauté.

À LIRE :

Un entrepreneur de Sept-Îles écrase volontairement un animal avec son camion

VIDÉO l Un Septilien se filme à percuter un cervidé