Début des camps de jour dans Sept-Rivières

Les moniteurs des camps de jeunes de Sept-Îles ont passé une semaine en formation avant d’accueillir 385 jeunes sur cinq sites ce matin. (photo Ville Sept-Îles)

Des centaines d’enfants ont profité d’une belle journée ensoleillée ce lundi pour le début de l’Éco-jour de Port-Cartier et des camps de jour de Sept-Îles, Uashat mak Mani-Utenam. Tous affichent complet. Pour Sept-Îles, une cinquantaine de moniteurs animeront pour l’été 385 jeunes dans 26 groupes sur cinq sites aux quatre coins de la Ville.

Grâce à des mesures de distanciation moins sévères que l’an dernier, le Service des loisirs de la Ville de Sept-Îles accueille ainsi 125 enfants de plus dans ses camps, (du Boisé, Camille-Marcoux, au rendez-vous des aînés, au parc Ferland ou au Centre socio-récréatif).

Les jeunes auront accès à la piscine, mais il y aura peu de sorties et d’activités spéciales comme les olympiades entre les districts. Les moniteurs doivent garder leur masque dans certaines occasions.