Début du chantier d’un tronçon du prolongement de la route 138

Le bout de la route 138 se retrouvera à La Romaine/Unamen Shipu en 2025.

Alors que des centaines de visiteurs se rendent cet été au bout de la route des baleines de la Côte-Nord, trois ministres confirment qu’ils devront revenir d’ici quelques années pour reprendre la photo. Les travaux de construction ont officiellement démarré aujourd’hui pour la première phase du tronçon de la 138 entre Kegaska et La Romaine.

Le ministre québécois des Transports François Bonnardel, le ministre responsable de la Côte-Nord Jonatan Julien et le leader du gouvernement du Canada Pablo Rodriguez ont fièrement annoncé le début du chantier en Basse-Côte-Nord, ce lundi 2 août. Ces travaux s’échelonneront jusqu’à la mi-décembre 2021, avant de reprendre au printemps 2022.

Le contrat a été octroyé à la communauté innue d’Unamen Shipu. Ce premier chantier sera réalisé entre l’aéroport de La Romaine et la rivière Washicoutai. L’ensemble des travaux de cette phase devrait être effectué sur un peu moins de trois ans sur 80 kilomètres pour prolonger la 138 au-delà de Kégaska.

«Il s’agit d’un grand jour pour les communautés locales, autochtones et allochtones, qui réclament cette route depuis plusieurs décennies. Je suis fier que notre gouvernement fasse en sorte que ce projet d’envergure aille de l’avant», déclare le ministre Bonnardel. «Cette première pelletée de terre est le symbole d’une vision de développement du territoire nordique en partenariat avec les communautés. Elle signifie le rapprochement des communautés et la création d’occasions pour la région», ajoute le ministre Julien.

Rappelons que les deux gouvernements ont confirmé la réalisation de deux tronçons de route par un investissement de 696M$, dont 511M$ provenant du Québec et 185M$ du Canada.

Le tronçon situé entre Kegaska et La Romaine aura une longueur d’un peu moins de 49 kilomètres. Le chantier pour relier Tête-à-la-Baleine à La Tabatière débutera en 2022, pour environ 30 kilomètres de route et cinq ponts. Il manquera ensuite deux autres grands chantiers pour relier Blanc-Sablon.