Des changements importants, mais pas une révolution en radiodiffusion dans l’Est-du-Québec

Sylvain Chamberland, Président et chef de la direction du groupe Arsenal Media.

À la suite de l’annonce de l’acquisition de sept stations de radio, dont trois de plus dans l’Est-du-Québec, le président et chef de direction Arsenal Media Sylvain Chamberland assure que les auditeurs en région profiteront d’autant de diversité et d’information en onde et sur le web.

Son entreprise déjà propriétaire de cinq stations FM, sous les bannières «O» et «Plaisir» à Sept-Îles, Matane et Dégelis, intègrera les radios Énergie 98,7 et Rouge 102,9 de Rimouski, en plus de la fréquence Rouge 99,9 d’Amqui.

La transaction d’aujourd’hui constitue en quelques sortes un revirement en pole position dans le Québec des régions. Arsenal Media devient le plus grand radiodiffuseur au Québec avec 25 stations. Bell Media a cédé sa place ce matin en annonçant la vente de 45 de ses 103 stations de radio au pays.

David et Goliath

« Nous avons la chance d’être une jeune entreprise! Ça nous permet de grandir, sans trainer de vieilles histoires. » C’est ainsi que le président et chef de direction d’Arsenal Media explique la croissance de sa société, pendant que d’autres déclinent.

Au fil des acquisitions, Sylvain Chamberland a modernisé le modèle d’entreprise en communication, alors que les grands joueurs de l’industrie comme Bell et Québecor peinent à s’adapter aux changements sur le marché publicitaire notamment. Il croit que la radiodiffusion va traverser la crise, grâce à la proximité avec les gens.

Entrevues : Sylvain Chamberland, président et chef de direction Arsenal Media

« La télévision est un médium d’émotion, l’écrit un médium de savoir. Ils pouvaient être remplacés de façon spectaculaire et ça l’a été. La radio, c’est un médium de proximité. J’ai confiance qu’en organisant un bon modèle d’affaires, la radio va demeurer! », analyse le fondateur d’Arsenal Media.