Des graffitis sur une Église catholique de Sept-Îles

(Photo : Courtoisie)

À l’approche de la Fête du Canada, l’Église Marie-Immaculée de Sept-Îles a été couverte de graffitis mentionnant le chiffre 751, soit le nombre de tombes découvertes sur le site d’un ancien pensionnat autochtone de Saskatchewan.

On peut y lire: 751 you killed us, sur les portes de l’Église Marie-Immaculée, nommée ainsi en l’honneur de la Vierge Marie. Une troisième macabre découverte du même genre a été annoncée ce matin, cette fois il s’agit de 182 tombes non identifiées près d’un ancien pensionnat en Colombie-Britannique.

Un autre graffiti fait mention du 1er juillet, date de la fête du Canada. En remplacement des célébrités, l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador propose une marche et une vigile en mémoire des enfants disparus et assassinés dans les pensionnats. Des chefs innus se rendront au rassemblement à la place Jean-Béliveau à Québec, sur le site de KWE! À la rencontre des peuples autochtones.

Lire aussi : «Le temps n’est plus aux excuses. Il faut des gestes forts du gouvernement du Canada», déclarent les chefs innus

Lire aussi : Les Premières nations n’ont pas le cœur à la Fête le 1er juillet.