Des jeunes de Sept-Îles font la promotion du don d’organes

Plusieurs jeunes de Sept-Îles s’inscrivent parmi les ambassadeurs de la Journée du don d’organes et de la greffe, qui sera l’occasion de réaliser le Défi chaîne de vie. Une marche est prévue dimanche 9h30 sur la montagne de Gallix, à mi-chemin entre Sept-Îles et Port-Cartier.

L’organisation nationale a commencé avec une trousse d’éducation aux dons d’organes proposée aux enseignants en anglais langue seconde dans les écoles secondaire du Québec. Lynn Roberts, professeure à l’école Manikoutai à Sept-Îles est embarquée dans le mouvement en 2008.

Depuis, elle a incité des centaines d’adolescents à parler de dons d’organes à l’école d’abord, puis en famille. Une de ses anciennes élèves, Dre Anne-Frédérick Mckenzie agit à titre de porte-étendard de l’événement à Gallix dimanche. Elle grimpera la montagne de la Station de ski pour aller planter le drapeau Défi Chaîne de vie au sommet.

Extr. Lynn Roberts

Cette année, le Défi Chaîne de vie souligne l’incroyable générosité des donneurs vivants. Dre Mckenzie parlera en leurs noms dimanche à Gallix. La médecin de famille d’Uashat mak Maliotenam est bien consciente qu’un don d’organe sauve des vies.

Maryse Clements a été la première a proposer une activité du Défi Chaîne de vie sur la Côte-Nord. La Septilienne décédée en 2020 qui a subi deux greffes d’organes, s’est aussi impliquée au sein de l’organisme Greffe-toi à nous, qui aide financièrement les personnes de la Côte-Nord en attente d’une greffe, mais qui fournit aussi de l’information et du soutien moral aux familles.

Son frère Dave Clements, décédé en 2021, a effectué six dons d’organes et de tissus. Denis Clements représentera la famille et l’organisme Greffe-toi à nous dimanche matin à Gallix. 

Entrevue avec Lynn Roberts, enseignante et bénévole Défi Chaîne de vie