Des offres pour les profs, mais pas pour le personnel de soutien

Des centaines de membres du personnel de soutien scolaire ont marché dans les rues de Sept-Îles. (photo gracieuseté Geneviève Pelletier)

En grève aujourd’hui, le personnel de soutien scolaire se sent négligé par les négociateurs du gouvernement du Québec. Les professeurs étudient une offre patronale en assemblée syndicale ce soir, alors que la négociation piétine avec le soutien scolaire.

Les 473 employés pratiquant une soixantaine de métiers différents dans les écoles de Fermont, Port-Cartier et Sept-Îles manifestaient leur mécontentement, ce midi, en formant une chaîne humaine dans les rues.  

 »Le premier ministre François Legault a interpellé à peu près tous les employés de l’état lors d’une intervention médiatique dimanche, sans jamais mentionner le soutien solaire », se désole la vice-présidente du syndicat de l’enseignement de la région du Fer, Sheila Leblanc.

Sheila Leblanc, vice-président SERF

Reconnaissant que l’école ne peut pas fonctionner sans employés de soutien, les centres de services scolaires de la Côte-Nord concernés par la grève d’un jour ont fermé tous leurs établissements.

Entrevue avec la vice-présidente syndicat enseignement région du Fer