Des ours de plus en plus près des habitations à Forestville

Courtoisie

Des ours noirs rôdent près de résidences privées sur la Côte-Nord. Des citoyens ont vu une de ces bêtes déambuler, mardi matin, près de la polyvalente à Forestville.

Par Stéphane Tremblay, initiative de journalisme local, MaCôte-Nord.com

« J’avise ceux qui ont des enfants au primaire ou au secondaire, j’ai vu un ours ce matin à la polyvalente », a lancé mardi, Anny Amyot, sur sa page Facebook.

Plusieurs plantigrades ont aussi été aperçus au Centre sylvicole de Forestville  « pas moins de 5 », rapporte une résidente.

D’autres mammifères ont été repérés dans la rue Verreault, près d’une bleuetière. Une maman ourse avec ses petits aurait également été vue sur la 10e rue, non loin d’une résidence privée, toujours à Forestville. Et des ursidés traverseraient continuellement la route 138 à la hauteur de Baie-Laval.

La localité de Colombier, située une vingtaine de kilomètres plus à l’ouest, a même émis un message sur les réseaux sociaux, mardi matin:  « Attention! Attention!. Une maman ourse et ses petits ont été aperçus à l’Anse à Norbert. Nous vous demandons d’être très prudent et vigilant. On retrouve beaucoup d’ours cette année et ce, dans tous les villages. La prudence est de mise ».

Certains citoyens ont filmé les bêtes errantes dans le voisinage. Les ours ne semblaient pas trop importunés par la présence d’une famille venue capter ces images. Effrayés par le bruit de l’automobile qui quitte les lieux, les ours sont retournés dans le boisé.

« J’en ai vu 7 sur le même terrain » s’exclame Jany Tremblay après avoir filmé un ours qui se trouvait devant elle avant de se retourner et en filmer un deuxième juste derrière elle, alors qu’elle se trouvait à bord de sa voiture avec ses enfants.

Plusieurs autres résidents ont photographié ces animaux sauvages qui se rapprocheraient autant des humains à la recherche de nourriture avant la période d’hibernation. Les ours se dressent sur leurs pattes arrière, d’autre s’ébrouent, ou reniflent le sol.

Informé par des dizaines de Nord-Côtiers de la présence d’ours dans des secteurs habités, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a installé des cages.

« Nous en avons capturé un récemment à Portneuf-sur-Mer. Les agents de la faune surveillent la situation de près », assure Sylvain Carrier, un porte-parole du ministère, en ajoutant de ne pas hésiter à signaler la présence d’ours noirs à la Centrale SOS Braconnage au numéro sans frais: 1-800-463-2191. 

Comme souvent à ce temps-ci de l’année, la présence d’ours dans des zones habitées n’a rien d’exceptionnel, mais cette année, on dénombre un nombre anormalement élevé, principalement par la nourriture moins abondante que par les années passées. 

Éviter les ours

Quelques précautions peuvent permettre de garder ces prédateurs loin de votre résidence, telles que de remiser les poubelles jusqu’à la journée du ramassage. 

Si possible de laver le bac à ordures avec de l’eau de javel pour éliminer les odeurs. 

De même que le BBQ et la table à pique-nique qui doivent demeurer propres. Les mangeoires d’oiseaux sont à proscrire. 

Si vous apercevez un ours, les experts conseillent de reculer lentement sans le fixer directement dans les yeux, de faire du bruit et de se rendre visible afin d’effrayer l’animal.