Des profits et des investissements pour la compagnie minière IOC

Rio Tinto IOC a exporté 17,9 millions de tonnes de fer à partir de Sept-Îles en 2020.

Avec une production de minerai de fer de haute pureté en hausse de 7% vendue à un prix en croissance de 16% en 2020, la compagnie minière Rio Tinto IOC a versé des bénéfices 11% plus élevés qu’en 2019 à ses actionnaires. L’année 2021 s’annonce aussi profitable et permettra des investissements de 460M$ pour améliorer les opérations à Sept-Îles et au Labrador.

Non seulement, la pandémie de la COVID-19 n’a pas ralenti Rio Tinto IOC, mais en plus les revenus provenant du transport pour des tiers sur le chemin de fer QNS&L ont été de 15% plus élevés en 2020, principalement grâce à Tacora Resources qui opère la mine Scully. La demande de minerai de fer a augmenté de 5% en Chine, mais elle a baissé de 12, 16 et 17% respectivement en Europe, au Japon et aux États-Unis.

Dans ses résultats 2020 publiés le 4 mars, l’actionnaire minoritaire de la compagnie IOC, la Labrador Iron Ore Royalty annonce une augmentation du tonnage de production de 17,9 millions en 2020 à 20,4 millions en 2021. «Les perspectives du prix du fer restent solides», écrit le président et chef de direction de la LIOR John F Tuer.

IOC profite de la situation pour accroître ses investissements en immobilisation pour 2021 en augmentant le rendement d’une usine à Labrador City, par la remise à neuf du système auxiliaire de benne à Sept-Îles, en remplaçant plusieurs locomotives et en investissant dans un train automatisé pour acheminer le fer de la mine au concentrateur.