Des Septiliennes s’impliquent pour des bals accessibles à tous les finissants

(Photo pixabay.com)

Une dizaine de bénévoles du club Richelieu féminin Les demoiselles de Sept-Îles font en sorte que les finissantes et finissants pour qui les coûts du bal de fin d’études représentent un obstacle, vivent aussi un bal de rêve. Ses femmes s’impliquent à l’année pour financer la gratuité des activités «Les Anges du bal» et «Les Anges de la rentrée».

Impliquée dans cette initiative depuis 2015, la conseillère municipale Élisabeth Chevalier a été surprise de l’ampleur des bals de graduation pour les finissants du Secondaire des quatre écoles de Sept-Îles|Uashat. La dépense printanière liée à l’événement met une pression importante dans le budget de certaines familles, remarque-t-elle.

Pour contrer une iniquité sociale, Jessica Bélisle a joint les Anges du bal. Elle a contacté les responsables des graduations à l’Institut d’enseignement de Sept-Îles, Queen Elizabeth high school, Manicoutai et Manikanetesh.

Entrevue avec Jessica Bélisle et Élisabeth Chevalier du club Richelieu féminin Les demoiselles de Sept-Îles

Les Demoiselles de Sept-Îles fournissent gratuitement des robes de bal neuves, la location de toxedo aux garçons, des services de coiffure, maquillage et accessoires. L’inscription s’effectue sur la page Facebook Anges du bal Sept-Îles.