Deux conseils Innus poursuivent Québec qui a négligé de les consulter pour la protection du caribou

Caribou Nitassinan. (Crédit photo : Mario Gagnon, Direction du Nord-du-Québec., ministère Forêts, Faune et Parcs)

Les Innus de l’ouest du Nitasinnan ont déposé contre Québec un recours en Cour supérieure pour manquement à son obligation de consultation. Les conseils d’Essipit et de Mashteuiatsh dénoncent l’inaction du gouvernement pour la protection d’Atik, le caribou.

Les Innus réclament depuis 20 ans de participer aux discussions sur la gestion du caribou et son habitat. Québec a déposé en 2016 un plan d’action pour l’aménagement de l’habitat du caribou forestier, sans consultation. «Ce plan constitue un autre échec lamentable dans la prise en compte véritable des droits et enjeux des Premières Nations», déclarent les deux conseils Innus.

Les Autochtones ont participé à certaines tables et forums qui ne permettaient pas d’être consulter ou de parler de leurs droits et titres ancestraux. Les Innus d’Essipit et Mashteuiatsh ont soumis un protocole de consultation au gouvernement, qui est resté sans réponse.

«Le gouvernement s’entête à vouloir gagner du temps avec sa commission indépendante sur le caribou», déplorent les leaders Innus. Ils jugent la commission inutile, puisque Québec dispose déjà de tous les avis scientifiques et les inventaires sur le déclin du caribou forestier.

«Considérant la situation précaire d’Atik, nous exigeons des mesures de protection immédiates du caribou et de son habitat, sur les bases des savoirs et connaissances innues et scientifiques. Si le gouvernement ne peut protéger le caribou, les Innus eux le feront!», ont une fois de plus déclaré d’une même voix les chefs Martin Dufour d’Essipit et Gilbert Dominique de Mashteuiatsh.