Deux trafiquants de cocaïne condamnés à 30 et 12 mois de prison à Sept-Îles

Palais de justice de Sept-Îles.

Samuel Morais et Tommy Tremblay avaient été tous deux arrêtés en mars 2021 par les enquêteurs de la Sûreté du Québec. Tous les deux ont plaidé coupables aux chefs d’accusation déposés contre eux. 

Les deux trafiquants écoulaient leur marchandise à Sept-Îles et dans la communauté Innue de Uashat mak Mani-utenam. 

Tommy Tremblay est condamné à 30 mois pour trafic et recel et purge sa peine dans un pénitencier fédéral. 

Samuel Morais, de son côté, écope d’une peine de 12 mois de prison dans un établissement provincial. Il a également été condamné à 3 ans de probation pour les chefs de possession dans un but de trafic. 

Tous deux n’auront plus le droit de posséder des armes. Le procureur Marc Bérubé qui représente la couronne explique que plusieurs sommes reliées au trafic ont été saisies : « 275 000 $ ont été confisqués pour et à l’acquis de l’État ».

Ces sommes concernent les perquisitions qui avaient eu lieu dans des résidences, des garages et des véhicules pendant l’enquête. Un demi-kilogramme de cocaïne, 250 000$ en argent, une camionnette Ford F-150 2020 en bien infractionnels, avec un Dodge Ram 2020, une motoneige 2021 et du matériel utilisé pour le trafic de cocaïne avaient été saisis. 

Une intervenante de la DPJ en attente de procès

Cette affaire concerne aussi Jessica Scremin, une ancienne intervenante de la Direction de la protection de la jeunesse du bureau de Sept-Îles. 

Me Bérubé explique que cette dernière n’ayant pas plaidé coupable, le processus judiciaire se prolonge : « ses avocats ont déposé des requêtes pour ouverture de scellé donc nous n’avons pas de date arrêtée pour la suite. » Le procureur confirme qu’un procès aura lieu pour la criminologue de 25 ans, actuellement libérée sous promesse de comparaître.