Devcore envoie un document décrit comme « problématique » par le Regroupement locataires Sept-Îles

Image du document Page Facebook Regroupement locataires Sept-Îles

À la suite de la rencontre entre Devcore et certains acteurs de Sept-Îles hier, des locataires ont commencé à recevoir un document décrit comme « problématique » par le Regroupement locataires Sept-Îles.

Devcore souhaite débuter par la modernisation d’une quarantaine d’appartements à Sept-Îles pour ensuite aller de l’avant avec la modernisation graduelle de plus de 500 logements. Ces appartements sont ceux des Jardins de Chambord, des immobiliers Joies de Vivre et du 200 Régnault, entre autres.

Regroupement locataires Sept-Îles invite les locataires à ne pas signer le document de Devcore pour l’instant en raison de plusieurs passages problématiques.

Dans le document, Devcore demande un dépôt de 100 $ alors qu’un propriétaire ne peut exiger aucun dépôt de la sorte. Le promoteur immobilier demande une preuve d’assurance pour pouvoir être admis dans le logement. Regroupement locataires Sept-Îles rappelle que bien qu’une telle assurance soit recommandée pour un locataire, un proprio ne peut l’exiger.

Deux autres passages semblent problématiques, ils font mention que les frais d’ouverture de dossier à la Régie (Tribunal du logement) seront chargés aux locataires. « Ce n’est pas aux locataires à payer les frais d’une ouverture de dossier faite par le proprio », indique le Regroupement locataires Sept-Îles sur sa Page Facebook.

Finalement, le promoteur Devcore précise qu’il est de la responsabilité du locataire de nettoyer les conduits de sécheuses des immeubles. Pourtant, un nettoyage professionnel est recommandé habituellement pour ce genre de travaux (et payé par le propriétaire).

Avec les informations de Regroupement locataires Sept-Îles.