Dix feux et trois fois plus de forêts brûlées en juin sur la Côte-Nord

Les avions de la Sopfeu ont combattu plus de feux, mais moins ravageurs en août.(Crédit photo Sopfeu)

Juin fut un mois chargé pour la SOPFEU au Québec et sur la Côte-Nord. Dix feux de forêt ont ravagé 744 hectares dans la région, alors que la moyenne des 10 dernières années se situe à 221 hectares.

Les pompiers forestiers ont combattu 152 incendies en zone de protection intensive, ayant affecté 7 557 hectares de forêt au Québec en juin. Le nombre de ces incendies représente près du double de la moyenne des dix dernières années.

Sur la Côte-Nord, le feu près de la route 389, au Lac Brûlé, a été le plus ravageur. Le passage de plusieurs systèmes dépressionnaires avec de la foudre et des orages dispersés au début du mois ont allumé plusieurs feux en même temps. Par la suite, la pluie s’est faite très rare dans certaines régions.

Au cours du dernier mois, 32% des incendies ont été causés par la foudre. Les feux de camp mal éteints ont engendré 24 incendies, tandis que les articles de fumeur ont été responsables de 20 feux. Depuis le début de la saison, le Québec a déjà enregistré 422 feux de forêt alors que la moyenne des dix dernières années à pareille date est de 268 incendies.

Avec l’arrivée des vacances pour plusieurs Québécois, la SOPFEU rappelle que les amateurs de plein air sont à l’origine de près du tiers des incendies à ce temps de l’année. La vigilance ne devrait pas prendre de congé. Les feux de camp mal éteints, les mégots de cigarette et les VTT peuvent tous être à l’origine d’un incendie de forêt.