Du hockey dans une bulle à Pessamit

Avec un mois de retard, les jeunes et les moins jeunes peuvent pratiquer leurs sports favoris depuis cette semaine dans une « bulle » à Pessamit, comme ce fût le cas cet été dans la LNH.

Stéphane Tremblay, Initiative de journalisme local, Macotenord.com

La grande différence entre les joueurs professionnels de hockey et ceux du hockey mineur de Pessamit sont les adversaires.

En effet, alors que les joueurs de la LNH pouvaient rivaliser face à des équipes de l’extérieur, les hockeyeurs de Pessamit devront compétitionner entre eux, l’accès étant interdit aux visiteurs sur la réserve, question de limiter les risques de propagation du virus en pleine pandémie.

« Même si nous avions voulu jouer contre d’autres équipes de la Côte-Nord, ça n’aurait pas été possible, car il y a un barrage de police à l’entrée  pour s’assurer que seuls les membres de la communauté puissent entrer », mentionne Christian Hervieux du domaine Éducation, Culture et Sports.

Au départ, les activités devaient reprendre il y a un mois, mais le plan de match pour recevoir le feu vert du Conseil de bande a nécessité quelques ajustements.

Par exemple, les « petits » joueurs de catégories Novice et Atome peuvent être accompagnés d’un parent, notamment pour « attacher leurs patins ».

Dès la classe Pee-Wee, les joueurs doivent jouer devant des gradins vides.

Dans chacune des vestiaires, un maximum de 9 jeunes et adultes peuvent se retrouver en même temps dans le vestiaire afin d’assurer une distance physique suffisante. Et les douches sont interdites pour tous.

Les amateurs de patinage artistique  seront également servis avec l’ouverture de la glace de l’aréna.

Les plateaux du basketball, du volleyball et du badminton sont aussi ouverts avec des horaires modifiés et dans le respect des mesures sanitaires.

M.Hervieux espère qu’à partir de janvier 2021, les différentes associations sportives de la Côte-Nord pourront reprendre leurs activités, comme avant cette présente crise sanitaire sans précédent.