Élection 2022 l Vers une lutte à six candidats dans Duplessis

Des candidats s’affichent déjà sur les poteaux de Sept-Îles.

La campagne électorale lancée hier au Québec, réunira au moins six candidats dans le comté Duplessis. Le Parti libéral du Québec a sollicité plusieurs anciens militants de l’est de la Côte-Nord, mais tarde à annoncer son représentant. Trois des cinq candidats confirmés s’affichent déjà sur les poteaux de Sept-Îles. Kateri Champagne Jourdain (CAQ 38%), Marilou Vanier (PQ 25%) et Roberto Stéa (PCQ 15%) figurent aussi en tête sur la ligne du départ sur le site de compilation des sondages politiques Qc125.

Jacques Gélineau de Gallix sera le candidat le plus expérimenté de la campagne électorale sur la Côte-Nord. Il a été candidat une douzaine de fois à des élections municipales, provinciales ou fédérales notamment avec le Parti Vert. L’écologiste représente cette fois le nouveau parti Climat Québec.

Québec Solidaire mise sur Uapukun Mestokocho. La cinéaste et conférencière d’Ekuanitshit affirme que la protection de l’environnement est l’engagement de sa vie.

Enjeux nombreux

Deux femmes Innues tentent de se faire élire députées du comté. La seule candidate autochtone du parti de François Legault, Kateri Champagne Jourdain patrouille déjà le vaste territoire de Duplessis depuis quelques jours. La représente de la CAQ a visité la communauté d’Unamen Shipu et séjourné 48 heures à Fermont.

Souverainiste et militante péquiste de longue date, Marilou Vanier propose de travailler pour porter à Québec les aspirations des gens de la région en matière de transport, de réduction du coût de la vie et d’accès aux soins de santé.

Le candidat conservateur Roberto Stéa qui a longtemps œuvré en développement économique, entre autre dans les communautés autochtones du comté, veut renverser la tendance à la décroissance démographique sur la Côte-Nord, qu’il croit contrôlée et dirigée par des forces extérieures.

Le Parti québécois a été élu en continu depuis 1976 dans la circonscription de Duplessis. À l’élection d’octobre 2018, la péquiste Lorraine Richard a remporté le scrutin avec seulement 126 voix de majorité sur la caquiste Line Cloutier. Les électeurs du comté sont habitués à des élections avec plus de quatre candidats. En 2012, sept noms figuraient sur le bulletin de vote des citoyens de la circonscription.