Enfin les fonds pour un projet majeur contre le décrochage scolaire à Sept-Îles

Le RAP Côte-Nord obtient enfin des fonds suffisants pour s’attaquer à sa mission pour la réussite, l’accompagnement et la persévérance. Un demi-million de dollars par année permettront de rattraper le retard dans des écoles publiques de Sept-Îles. Notre région affiche le deuxième pire taux de décrochage au Québec. Pourtant un des programmes les plus efficaces qui existe ailleurs en province depuis 2001, arrivera seulement à l’automne sur la Côte-Nord.

La coordonnatrice de RAP Côte-Nord Mélissa Chénard admet que l’inquiétude est grande dans une ville industrielle comme Sept-Îles dans le contexte de sévère pénurie de main-d’œuvre. Souvent, les jeunes de la région travaillent déjà jusqu’à 20h par semaine pendant leurs études secondaires.

Deux jeunes sur trois à Sept-Îles tentent de concilier travail et études avec plus d’heures au boulot qu’ailleurs. Les jeunes sont tentés de choisir l’emploi à temps plein avant le premier diplôme.

Entrevue avec la coordonnatrice de RAP Côte-Nord Mélissa Chénard

Le programme gratuit Passeport pour ma réussite proposera un accompagnement personnalisé de la 1re jusqu’à la 5e secondaire à 120 jeunes dans les écoles Jean-du-Nord, Manikoutai et Queen Elizabeth à Sept-Îles.

Lire aussi: Trois écoles secondaires de Sept-Îles obtiennent un passeport pour la réussite des jeunes