Éric Duhaime veut Roberto Stéa pour défendre les gens de Duplessis avec son Parti conservateur

Le chef du PCQ Éric Duhaime a présenté son candidat pour Duplessis Roberto Stéa ce mercredi 6 juillet

De passage à Sept-Îles ce mercredi, le chef du Parti conservateur du Québec Éric Duhaime a présenté son candidat en vue de l’élection du 3 octobre. Roberto Stéa tentera de se faire élire dans Duplessis, sous la bannière de cette formation politique en croissance.

«Je suis venu à Sept-Îles il y a un an, mon parti avait 25 membres ici. Aujourd’hui nous en comptons 350. Je veux Roberto Stéa pour vous représenter à Québec et non pas pour défendre les idées conservatrices sur la Côte-Nord», a déclaré Éric Duhaime ce soir devant une cinquantaine de militants réunis au Centre des congrès de Sept-Îles.

Éric Duhaime s’est prononcé pour un pont à Tadoussac et pour une décentralisation des pouvoirs vers les régions. «J’ai voté pour la CAQ dans le passé. Je ne répèterais pas cette erreur. Le gouvernement Legault a brimé les libertés des Québécois dans la gestion de la pandémie», de discourir Éric Duhaime.

Candidat du développement

Devant les militants conservateurs à Sept-Îles, il a promis de «donner un break aux Québécois avec des baisses d’impôt et des taxes sur l’essence». Le chef conservateur Éric Duhaime croit que la Côte-Nord doit miser sur le dynamisme de sa population et ses ressources. Il était content d’accueillir dans son équipe un Septilien issu du milieu du développement économique régional.

Natif de Sept-Îles et issu d’une famille immigrée sur la Côte-Nord peu de temps après la Deuxième Guerre mondiale, Roberto Stéa a travaillé en développement pour Tourisme Côte-Nord, la SADC, Développement Économique Canada et la Société du Plan Nord, entre autres.

La crise du fer du début des années 1980 à Sept-Îles a marqué la jeunesse du nouveau candidat conservateur dans Duplessis. Dans son discours aujourd’hui, il a rappelé que comme bien des Nord-Côtiers il a milité pour la Parti Québécois et cru en l’idée de faire du Québec un pays.

Aujourd’hui, c’est la dévitalisation de la Côte-Nord qui le préoccupe en priorité. Selon Roberto Stéa, les plus grands défis des prochains députés de la Côte-Nord se situent dans les dossiers de transports avec la fiabilité des avions, le projet d’un pont sur le Saguenay et le prolongement de la route jusqu’à Blanc-Sablon.

Éric Duhaime chef du PCQ et Roberto Stéa, candidat dans Duplessis

Le chef du Parti conservateur du Québec Éric Duhaime poursuit sa tournée sur la Côte-Nord. Demain il sera en entrevue sur les ondes des stations de radio Plaisir 94,1 FM à Sept-Îles à 7h15, puis à O 99,1 FM vers 7h30. Il présentera ensuite en fin d’avant-midi à Baie-Comeau sa candidate pour le comté René-Lévesque.