Espèces vulnérables | Le caribou forestier n’est pas placé dans la bonne colonne selon Québec Solidaire

Caribou Nitassinan. (Crédit photo : Mario Gagnon, Direction du Nord-du-Québec., ministère Forêts, Faune et Parcs)

La porte-parole en matière d’environnement chez Québec Solidaire, Alejandra Zaga Mendez souhaite que le dossier de la protection du caribou avance plus rapidement à l’occasion de la COP15. La députée insiste sur l’importance de ne pas minimiser la situation autour du caribou.

La députée de Verdun, qui a aussi pris position concernant la protection de la rivière Magpie, croit que la dernière mise à jour du gouvernement n’est pas réaliste concernant le caribou forestier, qui selon elle, est menacé.

« On pense que c’est une espèce vulnérable mais c’est une espèces menacée » – Alejandra Zaga Mendez. 

Une foresterie durable est réalisable au Québec, affirme la porte-parole Solidaire en environnement. Selon elle, les acteurs doivent s’asseoir autour de la table pour discuter. « On a des savoir-faire pour y arriver. Le caribou est un emblème de notre faune, on doit agir avant qu’il soit trop tard. » 

Protéger créé des emplois

Alejandra Zaga Mendez est convaincue que protéger le caribou ne nuira pas à l’économie car cela créera de nouveaux emplois :

Le but n’est pas d’arrêter complètement l’exploitation forestière, explique Mme Zaga Mendez, qui insiste sur l’équilibre qu’il faut trouver. Il faut le faire de façon consciente et mettre des limites pour l’habitat du caribou. 

Entrevue complète avec Alejandra Zaga Mendez, députée de Verdun, porte-parole en matière d’environnement pour Québec Solidaire.