Expédition Première Nation | Innubliable pour Joyce Dominique et des Innus motoneigistes

Joyce Dominique a été la voix de l’Expédition Premières Nations 2024 : «la plus belle aventure de ma vie». (Photo Facebook)

L’Expédition Premières Nations 2024 qui a pris fin samedi a été «la plus belle aventure de ma vie», clame l’animatrice, journaliste Joyce Dominique qui a suivi les motoneigistes participants tout le long du parcourt de 3250 km. Pendant les 15 jours d’expédition, elle a partagé les joies, les difficultés et la réussite des motoneigistes courageux.

« J’ai été dans le feu de l’action avec nos ambassadrices et ambassadeurs de la réconciliation vers la guérison. J’ai vécu avec eux des émotions assez fortes. Au-delà de l’exploit sportif, la cause de la réconciliation est au cœur de l’aventure avec 50% des participants autochtones et 50% allochtones », décrit Joyce Dominique.

Joyce Dominique souligne le courage des deux femmes aînées, dont la mère d’un fils autochtone disparu. « Certaines femmes innues comme Régina Fontaine de Uashat étaient peu expérimentées comme motoneigistes. À l’opposé, Josée Rock de Maliotenam a été la boule d’énergie de son équipe. Même elle a vécu des moments difficiles », témoigne Joyce Dominique.

Entrevue avec Joyce Dominique, animatrice, journaliste et responsable des communications de l’Expédition Premières Nations 2024
Joyce Dominique

Joyce Dominique a animé au quotidien chaque cérémonie de départ et d’arrivée de l’Expédition Premières Nations 2024 qui a pris fin samedi au site Meshkenu à Saint-Tite. Elle estime que l’Expédition Premières Nations 2024 a été aussi éprouvante que la première édition. Les motoneigistes ont connu beaucoup d’ennuis mécaniques liés au peu de neige et à un parcourt sur le sentier fédéré très fréquenté.