Expédition Premières Nations | Des participants Innus qui n’ont pas froid aux yeux en motoneige

Chef de l’équipe Solidarité de l’Expédition des Premières Nations 2024, Carl Fontaine se sent chez eux dans le bois en motoneige. (Photo Facebook)

La Nation innue est une des mieux représentées à l’Expédition Premières Nations 2024, qui se poursuit sur 3 230 km jusqu’au 10 février. Faut dire que la motoneige dans le bois fait partie des traditions dans le Nitassinan, témoigne Carl Fontaine, chef de l’équipe Solidarité.

Une vingtaine d’Innus participent à cette deuxième édition qui prend fin à Wendake le 10 février. Natif de la communauté de Uashat mak Maliotenam, Carl Fontaine vit maintenant à La Tuque. Il a été policier plusieurs années sur la Côte-Nord, notamment à Pakua Shipi. « J’adore le bois, c’est chez moi », lance-t-il avant la 4e étape de l’aventure en motoneige.

Entrevue avec Carl Fontaine, chef de l’équipe Solidarité de l’Expédition Premières Nations

La première étape a été la plus difficile jusqu’à maintenant, en raison du rodage des machines. Carl Fontaine a vu quelques accidents et bris mécaniques. Les conditions sont plutôt favorables jusqu’à présent. Les prochaines étapes annoncent des journées chargées.

Motivations qui viennent du cœur

Carl Fontaine élève son petit-fils, ce qui lui fournit une source de motivation. Élevé lui-même par ses grands-parents, l’Innu estime qu’il est chanceux de conserver des liens familiaux, ce qui n’est pas le cas de tous les membres des Premières Nations. C’est pourquoi il a entrepris cette expédition pour rendre hommage aux enfants des pensionnats qui ont été enlevés de leur famille.

Tous les motoneigistes de l’EPN le font aussi pour la cause à la base de l’organisation, qui s’associe au mouvement Justice pour Joyce, qui dénonce le racisme systémique au Québec et honore les femmes autochtones disparues au Canada.

L’Expédition Premières Nations franchit ce mercredi l’étape de 320 km entre Meshteuiatsh et Chibougamau, avant de se diriger vers l’Abitibi. Les 57 motoneigistes ont pris le départ à Pessamit samedi.

Lire aussi : Du temps plus doux que l’an dernier pour le départ de l’Expédition Premières Nations 2024