Festi-GrÎles de la Côte-Nord l 1800 entrées mais quelques fraudeurs

Photo Facebook Yvan Pedneault

Les organisateurs dressent un bon bilan de la 3e édition du FestigrÎles de la Côte-Nord qui a attiré autant de monde que l’année dernière. La clôture du site sera cependant revue l’année prochaine pour éviter que les plus malicieux évitent la billetterie.

Sur les trois soirées de festivités de jeudi à samedi, c’est celle de vendredi qui s’est démarquée avec une abondance de curieux sur le site culturel innu de Uashat pour voir le spectacle du Septilien Yvan Pedneault qui revisitait les classiques de Queen.

Le président du festival, Hugo Rossignol, s’est satisfait de la soirée de vendredi comme de l’ensemble du festival : « on a eu un très bon achalandage samedi dans la journée, les gens ont profité du site avec tous les artisans innus présents. »

Même si la fréquentation était moins importante le premier et le dernier soir, le président estime que la philosophie du festival était respectée : « c’est sûr que c’est des groupes un peu nichés, mais d’une très grande qualité. Ceux qui étaient-là en ont profité. »

Justin Saladino Band a clôturé le festival samedi

Le bois de la triche

Le vendredi, beaucoup de monde est entré sur le site sans passer par la billetterie « avec les chemins un peu partout dans les bois, certains ont réussi à se promener. On va retravailler sur le système de clôture l’année prochaine » explique Hugo Rossignol.

Malgré tout, la fréquentation de la billetterie est sensiblement la même qu’en 2021 avec 1800 entrées enregistrées permettant aux organisateurs de faire leurs frais. 

L’engouement pour ce jeune festival demeure et tous les commanditaires veulent poursuivre l’aventure en 2023 : « Les commerçants veulent revenir et on va avoir encore des nouveaux commanditaires », se réjouit le président du festival, donnant déjà rendez-vous sur le même site dans un an.