Formation d’une coopérative aérienne : un rendez-vous que le Québec ne peut pas manquer, selon le maire Porlier

Coop TREQ pourrait prendre son envol rapidement si le plan de relance en transport aérien lui laisse une porte ouverte.

Réjean Porlier écrit qu’il ne peut pas penser à autre chose ces jours-ci que cette idée d’une coopérative aérienne. Il s’agit d’un des grands rendez-vous que le Québec n’a pas le droit de manquer, selon lui.

Le maire de Sept-Iles donne l’exemple d’Hydro-Québec. Lorsque les Québécois ont décidé collectivement d’arrêter d’enrichir les multinationales, en créant la société d’État. Réjean Porlier est confiant qu’une coopérative pour desservir les régions ne générera pas d’énormes profits, mais facilitera le développement et l’accès au territoire.

Pour le maire de Sept-Îles, le retrait d’Air Canada de plusieurs régions du Québec crée une fenêtre d’opportunité. Il invite tous ses collègues au Québec à être attentifs au projet coopératif.

Entrevue complète avec le maire Réjean Porlier concernant la création d’une coopérative de transport aérien