France Pelletier : vendre des maisons quand personne ne doit sortir

C’est avec sensibilité et une grande empathie que France Pelletier s’est assurée de bien desservir sa clientèle en période de pandémie.

La crise de la COVID-19 a complètement changé le marché immobilier. Comment accompagner des gens qui doivent vendre ou acheter une propriété alors que personne ne peut sortir de chez soi… ou presque?

France Pelletier, courtier immobilier du groupe Sutton nouvelle demeure, a accueilli l’annonce du gouvernement comme le reste du Québec, comme une véritable douche froide. Non seulement elle ne pouvait plus travailler, mais comment allait-elle gérer les dossiers des dizaines de personnes qui devaient vendre ou acheter, tout en assurant leur protection?

C’est après un court arrêt de travail que Madame Pelletier a enfin pu se remettre au boulot. Visites de maisons via l’application ZOOM et nouvelles procédures : désinfection obligatoire, gants, masques, lingettes, s’assurer que les visiteurs ne touchent absolument à rien, tel était devenu son nouveau quotidien.

Compliqué, certes, mais au moins, la vie pouvait reprendre un certain cours normal, si on peut le qualifier ainsi.

France Pelletier a su poursuivre son accompagnement auprès des vendeurs et acheteurs tout en jonglant avec une vague de ventes inattendues puisque certaines personnes ont décidé de rester en région plutôt que de se diriger vers les grands centres.

Dans tous ces changements et l’application des nouvelles procédures, France Pelletier est gonflée à bloc!