François Legault plus ouvert au développement éolien, avec Apuiat Pentecôte en tête

Lors d’un point de presse à Rivière-du-Loup hier, le premier ministre, François Legault, a montré pour la première fois de l’ouverture pour le développement éolien au Québec. Le parc Apuiat de la Nation Innue à Pentecôte est toujours le premier projet à considérer.

François Legault a affirmé que la nouvelle PDG d’Hydro-Québec, Sylvie Brochu, montrait plus d’intérêt pour l’énergie éolienne. Le coût de production actuellement à 6 cents du kilowattheure serait assez compétitif. La société d’État doit d’abord vendre les surplus d’électricité au Québec, a rappelé François Legault.

Le premier ministre a mis sur la glace en novembre 2018 le projet éolien Apuiat de la Nation Innue évalué à 600 millions de dollars. Il avait promis d’en faire le prochain projet énergétique au Québec, lorsqu’Hydro-Québec trouvera acheteur pour ses surplus.