François Legault veut conclure un traité avec les communautés autochtones à court terme

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, était de passage dans la région ce mardi. Il a notamment rencontré les chefs du Regroupement Petapan dans les négociations d’un traité avec les gouvernements du Canada et du Québec.

Accueilli dans l’hôtel Quality-Inn de Uashat par le chef Mc Kenzie, le premier ministre du Québec a réitéré sa volonté de signer un traité historique avant le 31 mars 2023. Les négociations avec les chefs du Regroupement Petapan qui rassemble les Premières Nations innues de Mashteuiatsh, d’Essipit et de Nutashkua sont en bonne voie d’après Mr Legault.

« On est très satisfait de notre rencontre avec Monsieur Legault et particulièrement de l’engagement du premier ministre envers la conclusion d’un traité d’ici le 31 mars 2023 », a déclaré le Chef Martin Dufour.

Ouvert à une société d’état

François Legault a souligné une fois de plus le modèle du projet éolien Apuiat : « On a un beau modèle à Port-Cartier de partenariat avec les Innus, Hydro-Québec et le gouvernement du Québec. »

Il s’est aussi dit ouvert à la création d’une société d’énergie innue dans le domaine de l’électricité « On est ouvert à ce que leurs investissements qui passent actuellement par Hydro-Québec passent par une société autochtone. » a affirmé le chef de la CAQ.