Front commun | « La Côte-Nord et les petits salariés ne seront pas oubliés »

Les syndiqués de la Côte-Nord sont déterminés.

La présidente du Syndicat de l’enseignement de la région du Fer, Monica Chiasson, estime que le gouvernement démontre peu de volonté dans la négo. Elle garde toutefois espoir d’une entente dans les prochains jours. Les leaders syndicaux de la région se concertent à Québec depuis hier pour s’assurer que les disparités de la Côte-Nord ne seront pas ignorées dans la négociation en Front commun.

La partie patronale ne montre pas d’ouverture sur les demandes spécifiques des régions ni sur le rattrapage des plus bas salariés de l’état, selon la présidente du SERF. L’offre aux enseignants du gouvernement Legault cette semaine n’était «qu’un pétard à la farine», dit-elle.

À défaut d’une entente, le Front commun déclenchera la grève générale illimitée en début d’année 2024. Monica Chiasson précise que le dialogue se poursuivra jusqu’à Noël si nécessaire.

Entrevue avec: Monica Chiasson, présidente Syndicat enseignement région du Fer CSQ

La présidente du syndicat de l’enseignement pour Fermont, Sept-Rivières, la Minganie et la Basse-Côte-Nord Monica Chiasson sent que les parents et la population régionale continuent d’appuyer les syndiqués. «Les gens comprennent que l’on défend la qualité des services.»