Grèves imminentes sur les traversiers de la Côte-Nord à la Fête du Travail

Les mécaniciens Métallos du service de traversiers de Tadoussac ont accepté une entente pour un contrat de 3 ans(Photo Le Jos-Deschênes II STQ)

Après la CSN au tour des Métallos d’annoncer de nouvelles grèves des traversiers de Tadoussac et Matane-Côte-Nord. Le syndicat a déposé au Tribunal administratif du Travail un avis de grève en vigueur du 3 septembre à 6h au 5 septembre à 5h59.

Deux séances de conciliation de plus de 20 heures n’ont pas permis d’entente entre la Société des Traversiers du Québec et le syndicat qui représente les officiers mécaniciens et de navigation. De nouveaux moyens de pression s’imposent, selon le porte-parole syndical Luc Laberge.

Les Métallos ne s’étaient pas assis avec l’employeur à la table de négociation depuis 8 mois. Ils réclament une discussion raisonnée sur les aspects monétaires. Luc Laberge qualifie la position de la STQ «d’immobilisme de Québec, ce qui cause des grèves et prend la population ainsi que les entrepreneurs des régions en otage.»

Le Syndicat s’explique mal cette lenteur patronale à discuter des enjeux monétaires alors même que la STQ dépense 3,3 M$ auprès d’agences de placement de personnel pour des travailleurs temporaires.  Au bout du compte, le recours à ces agences coûte à Québec beaucoup plus cher que de mieux payer ses propres employés, croit Luc Laberge.

Lire aussi : Les syndiqués CSN du traversier Matane-Côte-Nord menacent déclencher une grève à la fête du Travail